Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Iran: En route pour la joie

Publié par nico sur 27 Septembre 2007, 19:15pm

Catégories : #Monde Arabe

Un petit article de Bakchich hebdo pour nous mettre dans l'ambiance, avant que je décide de l'avenir de ce blog...

La machinerie d’une guerre « occidentale » contre l’Iran finit de se mettre en place. Ca promet

Plusieurs sources autorisées du Pentagone et de services secrets « occidentaux » confirment l’existence de ponts aériens entre les États-Unis et les bases américaines de Diego Garcia (Océan indien), de Djibouti, d’Al Udeïd (Qatar), d’Irak et d’Asie centrale.

Les gros porteurs Antonov de toutes les sociétés de transport aérien des anciennes républiques soviétiques sont réquisitionnés depuis trois mois et pour les prochaines semaines à venir, afin d’acheminer vers ces destinations du fret militaire. Toutes les semaines, des réunions conjointes des état-majors américains et israéliens se déroulent à Washington et à Tampa (Floride), au commandement intégré des Forces spéciales.

Trois raisons essentielles à ces bruits de bottes assourdissants :

1) Les différents lobbies pro-israéliens travaillent sans cesse le Congrès et le Conseil national de sécurité pour faire passer le message suivant : la bombe iranienne représente un casus belli pour Tel-Aviv/si vous n’agissez pas nous le ferons nous-mêmes.

2) Les néo-cons reviennent en force dans les différentes administrations américaines et la presse internationale afin d’expliquer que des bombardements sur l’Iran constituent « la seule sortie honorable d’Irak/il faut frapper l’Iran pour refaire la donne ».

3) Enfin, il s’agit de rassurer les alliés fidèles des monarchies pétrolières, d’Egypte et de Jordanie, contre le grand méchant loup chi’ite. À la guerre globale contre la terreur s’ajoute désormais la politique de « containment » de l’arc chi’ite et celle de la fabrication d’une confrontation interne (fitna) au monde arabo-islamique.

Sur le plan géopolitique, trois événements viennent confirmer ces prédictions morbides :

1) Le dernier attentat d’un député libanais de la majorité anti-syrienne arrive à point nommé pour désigner – une fois de plus – Damas, allié indéfectible de Téhéran, comme le grand Mamamouchi de la déstabilisation régionale, support principal du terrorisme inter-planétaire. Nos amis libanais ont eu à subir, dernièrement, quelques désagréments dans l’usage de la téléphonie mobile, de la télévision et d’autres outils électroniques laissant fortement supposer que se déroulaient quelques exercices de brouillage préventifs.

2) Dans le même ordre d’idée, le dernier raid israélien sur le site syrien de Dair el-Zor ne visait pas une installation nucléaire mais était bien destiné à tester les moyens anti-aériens syriens et surtout à enregistrer leur signature radar (Bakchich a obtenu la confirmation que ce raid a été effectué sous couvertures d’avions radar américains Awacs).

3) Le 12 septembre dernier, le Jihad islamique de Palestine a tiré deux missiles Nasser et Qods contre la base israélienne de Trilim, dans le Negev, faisant 70 blessés. Contrairement aux usages israéliens en cours, cette opération n’a suscité aucune réaction car « l’armée israélienne se réserve pour une opération ultérieure de bien plus grande envergure », dit-on au sein du Aman, le service de renseignement de l’armée israélienne. Ce même service vient de s’équiper de l’équipement radar américain, dernier cri…

Enfin sur le plan franco-français et dans le cadre de la grande réconciliation sarkozyenne avec nos « amis » américains, trois péripéties viennent, malheureusement accréditer ce qui précède :

1) L’illuminé Hervé Morin, qui vient d’appeler la France éternelle à rejoindre les structures intégrées de l’OTAN continue une tournée expresse des popotes pour dire, en substance : « préparez-vous les p’tits gars, parce que cette fois-ci, on va y aller… »

2) Après sa dernière sortie sur RTL à propos de « la guerre avec l’Iran », notre himalayen ministre des Affaires Etrangères, qui a bien parlé sur l’ordre de l’Élysée, effectue une laborieuse opération de rétropédalage – ayant valeur d’une belle dénégation – dans l’avion qui l’amène à Moscou où il s’est fait copieusement engueuler par son homologue russe.

3) Le même himalayen French doctor, passé de l’ingérence humanitaire à l’ingérence « va-t’en guerre », effectue actuellement une tournée aux États-Unis pour des ajustements de langage à l’usage des semaines à venir. Ses interlocuteurs américains lui expliqueront que les préparatifs ne sont pas encore parachevés et que la fenêtre idéale de tir se situe entre la fin du ramadan et le début 2008, en pleine trêve de nos confiseurs. Nos amis perses pourraient-ils imaginer que les « occidentaux » pourraient ainsi se priver de leur dinde de Noël ? Enfin, les militaires qui font partie du voyage peaufineront l’interopérabilité des six Mirage 2000 qui viennent de déménager de Douchanbe pour la base afghane de Kandahar qui constituerait une des plateformes de lancement des bombardements aériens sur l’Iran.

L’heure est au repositionnement transatlantique et pro-israélien orchestré par l’Élysée. Ministre improbable d’une diplomatie française finissante, assumez, docteur Kouchner. Assumez ou partez ! Il est encore temps

Commenter cet article

v_atekor 02/10/2007 15:47

Techniquement, que les mirages agissent depuis Kandahar ou depuis Douchanbe ne change pas grand chose à la distance qu'il y a parcourir jusqu'à l'Iran, d'autant plus que le déménagement n'est que partiel. (Deux bases valent mieux qu'une)Bakchich a obtenu la confirmation que ce raid a été effectué sous couvertures d’avions radar américains AwacsIl devrait conseiller les Syriens ton Bakchich ...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents