Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Iran: après les élections, censure, émeutes et répression...

Publié par nicoducaire sur 15 Juin 2009, 13:02pm

Catégories : #Monde


Samedi 13 juin 2009


Après avoir comme on sait longuement tergiversé autour d’un thème profond comme celui de "la continuité dans le changement" (Mir Hussein Moussavi) et de cet autre "le changement dans la continuité" (Ahmadinejade) la bâve des crapauds a tranché le cou de cette improbable colombe nommée Élection. A grand coup de turban les barbus à la solde de Kameneï ont finalement opté pour "valider" le "succès HAUT LES MAINS !" de Ahmadinejade.

Certes les occidentaux auraient préféré l’autre, peu ou prout, mais en définitive ils s’en cognent complètement tant la démarche de Moussavi semblait confuse et plutôt bassement arriviste. La "modernisation de l’Iran" préconisée par ce dernier semble par trop prématurée à beaucoup, voire un "obstacle encombré d’incertitudes" aux yeux de tous ces faquins dirigeant la planète.

Comparativement Ahmadinejade, bien que treizième sandale de la clique religieuse en place semblerait être "un homme de convictions" et une "valeur sûre" ... Traduire : -"On sait avec qui on a affaires !".

Quoi ? 80% de gens se seraient rendus aux urnes ? Sans combattre alors !

Et on voudrait nous opposer que ce n’est pas "respecter" la volonté du peuple Iranien que refuser d’admettre au moyen de la raillerie le verdict de cette élection ?

Comme si c’était respecter un peuple que d’admettre ces trucages qui l’encagent !!!

Comme si c’était respecter un peuple que d’admettre que son premier droit serait celui de renoncer à tout de lui même

Comme si un peuple qui délègue ses pouvoirs et ainsi renonce à sa liberté se trouvait en position d’exiger du respect.

Comme si respecter des électeurs signifiait respecter un peuple...

Et ce que nous écrivons-là ne s’adresse pas au seul peuple Iranien,chacun l’aura bien compris.



 


dimanche 14 juin 2009


Violente répression de la jeunesse en Iran


A l’heure ou dans la pitoyable « extrême gauche » française et dans une partie dévoyée de la mouvance « alter » on s’extasie et on s’acharne a trouver des « excuses » pseudos anti impérialistes le dictateur théocrate bourreur d’urnes Mahmoud Ahmadinejad, lui n’attend pas pour faire tabasser et matraquer la jeunesse iranienne qui a osée voter contre lui et dire un grand merde a son archaisme mental, d’ailleurs a ce propos comme si la jeusse iranienne n’avait pa votée en masse pour Moussavi en sachant très bien qu’elle votait en votant pour lui pour un régime « moins pire » que celui de Ahmadinejad.

Ahmadinejad est « populaire » il a été « élu » avec 63 pour cent des voix, on ne peut pas critiquer un président « démocratiquement élu » ha tiens ca rappelle étrangement à l’argument massue et coups de matraques des medias français au lendemain de l’élection de Sarkozy,que n’avait -t’on pas entendu comme saloperies alors sur la jeunesse française qui était descendue dans les villes il y a pourtant cette nuit de violentes emeutes on éclatées partout dans toutes les grandes villes iraniennes , des villes comme Téheran,Isphahan, Abadan,Shiraz,Awaz et même Meched la ville religieuse pourtant réputée comme un bastion inexpugnable pour Ahmadinejad

Les troupes anti emeutes iraniennes des méthodes qui rappellent étrangement celles de leur collégues français on a pu voir dans les rue de Téheran des « voltigeurs a moto » charger les jeunes avec une violence inouie , des méthodes de répression qui tiens rappellent étrangement les « voltigeurs a moto » francais qui avaient assassinés Malik Ousekinne en 1986

Tiens de nombreuses Photos montre des robocops iraniens equipés de pied en cap de tenues anti emeutes qui on bougrement l’air d’être 100 pour cent made in france

SOLIDARITE AVEC LA JEUNESSE IRANIENNE MATRAQUEE PAR LE FASCISTE AHMANIMEJAD

des militant-es anarchistes irannien-nes


Censure, blocus,...

Je n’ai, comme beaucoup de gens, que des informations partielles sur la situation actuelle en Iran. Mais voilà quelques bribes de flash-radio que j’ai entendues, et qui me font réagir ( mais qui ne m’étonnent pas).

Vendredi, vers 20 H : " courte victoire d’ Ahmadinedjab... Son opposant Moussavi dénonce des fraudes électorales...."

Samedi, vers 9 H " ... large victoire d’Ahmadinedjab... Le gouvernement iranien annonce que les journalistes étrangers devront quitter le territoire d’ici à lundi" ( c’est vrai que ces derniers temps, campagne électorale aidant, il y avait pas mal de journalistes sur place, pas mal d’infos accessibles qui permettaient de savoir ce que pensent vraiment les "iraniens de base ")

Flash samedi, vers 20h : "... émeutes à Téhéran ...les jeunes crient " à bas le dictateur " ...

Flash samedi vers 23 H : " émeutes à Tehéran.... Le réseau pour le teléphone portable a été coupé à Téhéran"

Flash de dimanche matin : " ... menace d’ expulsion des journalistes de Radio France... "


Iran : la "victoire" du Président sortant s’accompagne d’une censure massive

Les candidats Mirhossein Moussavi et Mehdi Karoubi ont appelé à ne pas "accepter les résultat truqués".

Des sites filtrés innacessibles aux iraniens mêmes quand ils sont hébergés a l’étranger

"Alors que des fraudes massives se confirment, l’État met en place une politique de propagande et de censure pour légitimer la victoire au premier tour de Mahmoud Ahmadinejad. Il est urgent que les journalistes iraniens et étrangers présents dans le pays puissent librement enquêter sur les cas de fraude recensés dans tout le pays. Il en va de la crédibilité de ce scrutin", a affirmé l’organisation.

Les sites proches des réformateurs, de Mirhossein Moussavi et de Mehdi Karoubi ont été filtrés par l’Etat. C’est le cas du site http://www.entekhab.ir/ inaccessible depuis le 11 juin. Le 12 juin, le site http://www.ayandenews.com/ a été fermé sur ordre du procureur de Téhéran et la police a perquisitionné le siège du site. Les autorités ont également fermé Moj Sevom ("Troisième vague") http://www.mowj.ir sur lequel on pouvait regarder la télévision par Internet diffusé depuis le QG de campagne de Moussavi. le site Norooznews http://norooznews.ir site d’informations d’un parti réformateur, le Parti de la participation islamique (pro-Moussavi), et le site http://www.ghalamsima.com/ qui soutient la campagne de Moussavi ont également été bloqués.

Le 12 juin, deux femmes journalistes rattachées au QG de Moussavi ont été agressées.

Les médias d’État ont été sommés d’annoncer rapidement la victoire du Président sortant. "Le docteur Ahmadinejad, en obtenant la majorité des suffrages lors de cette dixième élection présidentielle, remporte la victoire", a ainsi déclaré l’agence gouvernementale Irna.

Dans la soirée du 11 juin, le procureur de Téhéran Said Mortazavi a envoyé un avertissement aux journaux proches de l’opposition pour leur interdire de publier en Une l’annonce d’une victoire de leurs candidats. Ainsi, le journal Kalameh Sabaz, propriété du candidat Moussavi, a été menacé de voir son imprimerie confisquée. Le quotidien a été obligé de changer sa Une, qui donnait vainqueur le grand rival du Président sortant.

Par ailleurs, le site en anglais de la BBC était très difficilement accessible depuis l’Iran. Et pour la vingtième fois, le site

http://www.we-change.org/ animé par des cyberféministes a été bloqué.

Pour empêcher l’opposition de collecter les résultats électoraux, le système de SMS a été largement perturbé et ses partisans empêchés d’accéder à de nombreux bureaux de vote. M. Zarian, un responsable de la principale société de communication du pays, a assuré qu’il cherchait la "cause" de cette interruption des SMS.

Selon les résultats partiels annoncés par la Commission électorale, contrôlée par les partisans de Mahmoud Ahmadinejad, celui-ci aurait obtenu près de 65 % des votes. Cette victoire est contestée par ses rivaux, notamment Mirhossein Moussavi, qui s’est également déclaré vainqueur. Les sites Internet officiels des candidats, notamment

http://teribon.com/ de Mehdi Karoubi, contestant les résultats officiels, sont également bloqués depuis aujourd’hui.

Enfin, certains journalistes étrangers présents dans le pays pour couvrir l’élection se sont vu notifier par les autorités que leur visa de presse ne serait pas renouvelé.

source: http://www.solidaires.org


Du Mollard à la matraque

Publié par LES AMIS DU NEGATIF A L'OEUVRE

Ahmadinejad est quelqu'un de pressé, tout comme son challenger, sauf que lui il a tous les moyens logistiques pour convaincre.

Le valet populiste des enturbannés a fait donner la troupe hier comme ce matin dans presque toutes les grandes villes Iraniennes. Il a même pu tester l'efficacité des "voltigeurs" de sinistre mémoire (responsables de la mort de Malick Oussékine rue Monsieur LePrince en 1986) mais également d'une succession impressionnante de matraquages avant comme après. Là encore la répression allègrement battait son plein. Contrairement aux apparences entretenues par les "merdia", les émeutiers n'étaient pas tous "essentiellement " des partisans de Moussavi, mais des gens, des lycéens, des étudiants, des ouvriers, des "iraniens d'en bas" qui en ont ras le cul de cette oligarchie de merde, de cette dictature obscurantiste et puante, de la misère, des trucages, and so on !

Des centaines de blessés et des milliers d'arrestations...Nous ignorons s'il y a eux des morts mais la sauvagerie de la police et des milices autorise toutes les inquiétudes...Nous n'en savons pas plus ce matin. A suivre donc.
Dans le cas où vous auriez des info n'hésitez pas à nous en faire part ici http://nosotros.incontrolados.over-... ou par mail : nosotros.incontrolados ATgmail.com ,en "commentaires ou à partir du lien correspondant à ce billet, faites circuler. Merci.



lundi 15 juin 2009


La police du fasciste Ahmanimejad tire sur la foule

La violence est montée d’un cran en fin d’après midi a Téhéran des manifestants on essayé de s’approcher d’un commissariat pour demander la libération de manifestants arrêtés et victimes de violences policières, quand les flics on tirés a balle réelles sur la foule miraculeusement ils n’y a pas eus de morts mais on déplore des blessés

Des vidéos sont visibles ici on entend clairement les coups de feux tirés par la flicaille fasciste de Ahmanimejad

http://www.youtube.com/watch?v=pvrT...

http://www.youtube.com/watch?v=SOKS...

Joint par email et téléphone malgré la censure et les risques encourus des camarades iranienEs nous décrivent des centaines d’arrestations, de blessés dont certains grièvement, des « disparitions » et dés arrestations de flics en civils qui se mêlent a la foule comme en France et tabassent comme des cinglés Cependant les manifestations sauvages se multiplient partout , les manifestant on fait plusieurs fois reculer la police dans de nombreuses grandes villes iraniennes et la contestation commence a gagner maintenant des petites villes de province hâtivement décrites par les médias américains et européens, comme complètement « acquises » au dictateur Ahmanimejad

des émeutieRes iranien-nes

Nous lancons donc un appel a la diaspora iranienne et aux exilé-Es iranien-nEs a témoigner le plus largement possible sur les médias libres occidentaux , et de ne faire aucune confiance aux gouvernement et médias occidentaux , la Chappe de plomb des médias mainstreams ne doit en aucun cas retomber sur le sort des insurgé-es iranien-nes






 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents