Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Dernière minute: un ministre antisyrien assassiné au Liban...

Publié par nico sur 21 Novembre 2006, 19:11pm

Catégories : #Monde Arabe

Le ministre libanais Pierre Gemayel a été assassiné

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 21.11.06 | 16h32  •  Mis à jour le 21.11.06 | 17h12


Le ministre de l'industrie libanais, Pierre Gemayel, a été tué, mardi 21 novembre, près de Beyrouth. Le convoi à bord duquel il avait pris place a essuyé des tirs dans le quartier de Sin El-Fil, dans la banlieue nord de la capitale libanaise. Des hommes armés ont précipité leur véhicule contre celui du ministre, sont sortis et ont ouvert le feu à bout portant à travers la vitre de la voiture. Transporté à l'hôpital, Pierre Gemayel a succombé à ses blessures.

Pierre Gemayel, âgé de 34 ans, est le premier homme politique antisyrien à être assassiné depuis Jebrane Tueini, tué lors de l'explosion d'une voiture piégée le 12 décembre 2005. Chrétien maronite, représentant du parti des Phalanges, M. Gemayel était issu d'une famille qui a marqué l'histoire politique du pays : il était le fils de l'ancien président du Liban Amine Gemayel, et le neveu du président assassiné en 1982, Béchir Gemayel.

Il faisait partie de la majorité parlementaire antisyrienne. Le chef de cette majorité et fils du premier ministre assassiné, Saad Hariri, qui tenait une conférence de presse au moment de l'attentat, a accusé la Syrie d'avoir commandité son assassinat. "Ils font ce qu'ils ont promis de faire, ils veulent assassiner tout homme libre au Liban", a affirmé M. Hariri. "Ils ont repris le cycle" des assassinats, a-t-il dit. Il a ensuite nommément attaqué la Syrie dans une interview à la chaîne de télévision CNN : "Aujourd'hui, l'un de nos plus fervents disciples d'un Liban démocratique et libre a été tué. Nous pensons que la main de la Syrie est derrière tout cela."

CRISE POLITIQUE

Cet attentat se déroule sur fond de crise politique grave au Liban. Six ministres, dont les cinq représentants chiites du Hezbollah et du mouvement Amal, ont démissionné après l'échec de discussions sur l'octroi d'un pouvoir de blocage au sein du gouvernement à la minorité prosyrienne. La majorité antisyrienne accuse les prosyriens de vouloir bloquer la création d'un tribunal spécial chargé de juger les assassins présumés de Rafic Hariri.

Le premier ministre, Fouad Siniora, a défendu mardi la légitimité de son gouvernement malgré ces démissions et a mis en garde contre les risques de violences en cas de manifestations annoncées par le Hezbollah pour renverser le gouvernement Siniora, qu'il accuse d'être à la solde des Etats-Unis et d'Israël.

La nouvelle de la mort de Pierre Gemayel a provoqué un tollé en Europe et aux Etats-Unis. La ministre des affaires étrangères britannique, Margaret Beckett, s'est dite "consternée". "C'est le genre d'action qui peut accroître la tension dans la région", a remarqué Mme Beckett. "C'est profondément dommageable pour tout le monde dans la région." Washington a dénoncé, par la voix du numéro trois du département d'Etat, Nicholas Burns, un "acte de terrorisme".

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents