Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Un front d’intellectuels dénonce une union sacrée entre le pouvoir et les islamistes

Publié par nico sur 23 Novembre 2006, 17:29pm

Catégories : #Egypte

ÉGYPTE - Le ministre de la Culture n’ose plus quitter son domicile après ses critiques sur le voile

Un front d’intellectuels égyptiens dénonce une union sacrée entre le pouvoir et les islamistes contre le ministre de la Culture, Farouk Hosni, qui a osé traiter le voile de rétrograde. Pris pour cible lundi à l’Assemblée tant par des députés de son camp, le Parti national démocratique (PND), que par les élus Frères musulmans, M. Hosni refuse de se rétracter, et ne quitte plus depuis lundi son domicile. Parallèlement, la confrérie islamiste a continué à organiser des manifestations anti-Hosni dans des universités, réunissant, selon la police, quelque 800 étudiants à Menya, un fief islamiste en Haute-Égypte. « Nous avons connu une époque où nos mères fréquentaient les universités et les lieux du travail sans être voilées », avait noté M. Hosni, avant de s’interroger : « Pourquoi donc ce retour en arrière aujourd’hui ? »
Près de 500 intellectuels et artistes avaient déjà signé hier une pétition dénonçant une atmosphère de « terrorisme culturel » en Égypte, et la « profondeur de la collusion entre la corruption et le fondamentalisme ». Souvent critiques à l’égard de la politique de M. Hosni, à ce poste depuis 19 ans, ces dignitaires s’indignent, au nom de la liberté d’expression, de la chasse aux sorcières dont il serait victime. Parmi eux figurent des grands noms de la scène égyptienne, comme Youssef Chahine, Yosri Nasrallah, Hafar al-Hakim, ou encore les critiques de cinéma Farida Nakache ou Amina Chafiq. « C’est de l’hypocrisie, et montre la convergence entre ce régime et les islamistes pour empêcher les Égyptiens de discuter et de penser », a déclaré à l’AFP, Alaa al-Aswani, l’auteur du roman à succès L’immeuble Yacoubian. Porte-parole du mouvement contestataire Kefaya, Georges Ishak a aussi affirmé à l’AFP « avoir ses réserves sur Hosni », mais « le défendre totalement, car il est dans son droit en exprimant cette opinion » sur le voile. Ce sont les Frères musulmans qui ont les premiers dénoncé en termes virulents les propos de M. Hosni, et exigé sa démission, après leur publication dans le quotidien indépendant al-Masri al-Yom. Par conviction religieuse, choix islamiste, ou forte pression sociale et familiale, les Égyptiennes sont désormais voilées à 80 %, signe patent de la réislamisation de l’Égypte.

www.lorient-lejour.com. Voir aussi http://hebdo.ahram.org, http://weekly.ahram.org, et www.dailystaregypt.com

Commenter cet article

Suzanne 24/11/2006 10:56

Tiens donc, l'Egypte ne serait donc pas un paradis pour la liberté d'expression? et il y a aurait une collusion entre pouvoir politique et les Frères musulamans? il faut dire qu'avec l'importance qu'ils ont pu prendre au sein de la société, les FM constituent presque un Etat dans l'Etat...

nico 24/11/2006 14:17

On peut pas vraiment parler de collusion entre le pouvoir et les FM (sauf sur certains sujets, comme la dénonciation de la guerre en Irak...). Pour le moment la situation est assez tendue, surtout depuis l'entrée de 88 Frères musulmans au Parlement. En fait, le régime essaie plutôt de freiner des quatre fers les velléités politiques des Frères (qui vont croissantes...). En revanche, il est vrai que le pouvoir profite et joue de, quand ca l'arrange, la réislamisation de l'Egypte depuis les années 80. Tout en affichant un laïcisme et une tolérance de façade (aucune employée égyptienne dans les services de représentation à l'étranger ne porte le voile: ambassade, compagnies aériennes, agences de tourisme.... mais bien sûr ce n'est qu'une coïncidence!!)...En fait le gros problème de la politique égyptienne (enfin, un des problèmes...), est qu'il faut savoir jouer deux partitions sur deux niveaux différents: envers l'occident, l'Egypte se doit d'être démocratique, ouverte, moderne.... Du point de vue intérieur en revanche, c'est un Etat islamique, autoritaire, policier, corrompu, etc... Mais chut! il faut pas le dire!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents