Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Le Rwanda pourrait rompre ses relations diplomatiques avec la France

Publié par nico sur 24 Novembre 2006, 16:04pm

Catégories : #Afrique

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 24.11.06 | 12h23

Kigali a annoncé, vendredi 24 novembre, qu'il avait rappelé son ambassadeur en poste à Paris, après la mise en cause du président Paul Kagamé par le juge Jean-Louis Bruguière, dans l'assassinat de l'ancien président Juvénal Habyarimana. Alors que le magistrat a signé neuf mandats d'arrêt internationaux, des milliers de personnes ont manifesté contre la France, jeudi dans la capitale rwandaise.

"Nous avons rappelé notre ambassadeur en France pour consultation"
, a déclaré le chef de la diplomatie rwandaise, Charles Murigande."Vu le niveau d'inimitié exprimé par la dernière décision, nous commençons à nous poser la question de savoir s'il faut maintenir des relations diplomatiques avec un pays qui se montre si agressif à notre égard."  L'ambassadeur de France à Kigali a également été convoqué, pour qu'il explique "pourquoi son pays n'a cessé de nous harceler au cours des 12 dernières années", a ajouté M. Murigande.

Le juge Bruguière a lancé, mercredi, des mandats d'arrêt pour "assassinats" ou "complicité d'assassinats" contre neuf proches de M. Kagamé. Il les soupçonne d'être impliqués dans l'attentat perpétré le 6 avril 1994 contre l'avion du président Habyarimana, dont la mort a marqué le début du génocide rwandais. Le magistrat français a également recommandé des poursuites contre M. Kagamé devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda, pour sa "participation présumée"  à cet attentat.

Jeudi, des milliers de Rwandais - 25 000 selon un chiffre non officiel - ont défilé contre Paris, qu'ils accusent de complicité de génocide. Dans les rues de la capitale, ils ont brandi des pancartes affirmant "France = génocidaire", "Arrêter de protéger les tueurs" ou "la France hors du Rwanda". Kigali affirme aujourd'hui que les initiatives du juge Bruguière s'inscrivent dans un effort de Paris pour dissimuler le rôle que les militaires français ont joué.

Les relations franco-rwandaises restent marquées par le souvenir du soutien français au régime de l'ancien président hutu Habyarimana. Sa disparition avait été le prétexte avancé par les extrémistes hutus pour massacrer les Tutsis, à qui ils attribuaient la responsabilité de l'assassinat. Le génocide a fait d'avril à juillet 1994 environ 800 000 morts, essentiellement tutsis, selon l'ONU.


Et le rôle de la France dans le soutien au régime génocidaire, et sa participation au génocide, on en parle quand???

Commenter cet article

Suzanne 24/11/2006 15:15

mais voyons, nous savons (au moins nous deux) qu'avant que la France accepter d'éventuellement admettre qu'elle ait pu avoir un rôle dans ce génocide, il fuadrait une sacrée rupture politique!! et même morale, n'ayons pas peur des mots!

nico 24/11/2006 17:42

euh rupture rupture tu t'emballes, on n'est pas là pour promouvoir sarko non plus!!! (remarque c'est surement pas lui qui risquerait d'admettre le role de la France au Rwanda...)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents