Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Infos sur la journée du 23 novembre en Egypte

Publié par nicoducaire sur 24 Novembre 2012, 12:08pm

Catégories : #Egypte

Hier, vendredi 23 novembre, un nouveau "vendredi de la colère" était appelé en Egypte pour protester contre le coup d'Etat du Président issu des Frères musulmans Mohammad Morsi.

 

Au Caire, des centaines de milliers de personnes ont manifesté à la sortie de la prière du vendredi, de tous les quartiers de la capitale pour converger vers la place Tahrir dans l'après-midi. Dans les cortèges étaient également présents Mohammed El-Baradei, Amr Moussa et  Hamdeen Sabahy. Ce dernier, sans les magouilles de l'armée aurait dû être présent au second tour des présidentielles, et avait donc des chances d'être le premier président de l'Egypte post-révolutionnaire à la place de Morsi. Il a d'ailleurs été accueilli par ces cris: "le voilà, le voilà, le voilà, voilà le Président!"

Lors d'une conférence de presse commune avec le leader du Syndicat des Juges, ils ont annoncé la constitution d'un Conseil des Forces révolutionnaires. A la différence de la révolution du 25 janvier, on ne pourra donc pas reprocher à celle-ci de manquer de leader ou d'une organisation dite "représentative". Même si ce matin, les manifestant-es qui avaient répondu à l'appel d'une "occupation illimitée" de la place Tahrir au moins jusqu'au retrait des décrets présidentiels, se retrouvaient tou-tes seul-es face aux forces répressives et à la menace des Frères musulmans...

 

Mais la contestation ne s'est pas exprimée qu'au Caire: à Alexandrie, près de 500 000 personnes ont manifesté contre Morsi, prenant d'assaut et brûlant le siège local du Parti des Frères musulmans. Les milices de ces derniers ont voulu intervenir, armées, mais sous la pression du nombre ont préféré reculer.

En tout, dans au moins 6 villes le siège du parti des Frères musulmans a été incendié, et des manifestations ont éclaté dans beaucoup de grandes villes égyptiennes (Port-Said, Suez, Mahallah, Mansoura, Beheira, Assiout), souvent émaillées d'affrontements avec les Frères musulmans.

 

Le bras de fer continue donc ce matin, contre celui qui est désormais appelé "le Pharaon", et qui pourrait bien connaître le même sort que son prédecesseur Moubarak, à moins qu'il ne préfère entraîner le pays dans un bain de sang et une guerre civile...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents