Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Le Caire: Encore un mort place Tahrir!!

Publié par nicoducaire sur 20 Novembre 2012, 16:36pm

Catégories : #Egypte

Hier, lundi 19 novembre 2012, plusieurs appels à rassemblements avaient circulé au Caire, en souvenir des événements de la rue Mohammed Mahmoud, il y a un an jour pour jour. Rappelons que ces événements avaient été parmi les scènes les plus violentes de l'après-révolution, où l'on a assisté à des scènes de torture de policiers sur des manifestant-es, des corps traînés dans les ordures.... Tout ça pour évacuer la Place Tahrir de ses contestataires. Plusieurs jours et nuits d'émeutes avaient résulté en des dizaines de morts et de nombreuses personnes blessées.

 

Depuis hier soir, des affrontements ont donc à nouveau éclaté, d'abord devant le ministère de l'Intérieur, dans une perpendiculaire à la rue Mohammed Mahmoud, puis se sont étendus pendant la soirée aux alentours de la place Tahrir. Aux gaz lacrymogènes ont succédé les tirs dans les yeux (pratique répandue depuis un an par la police égyptienne), puis les balles réelles.

Un premier mort était annoncé ce matin. En ce moment, la police aurait pris possession du toit d'une école dans la rue Mohammed Mahmoud, du haut duquel elle balancerait sur les manifestant-es des pierres et du mobilier.

 

Des scènes malheureusement déjà vues et revues depuis presque 2 ans, mais qui n'ont pas l'air de devoir s'arrêter. Les médias ne parlent pas de ce qu'il se passe en ce moment, trop occupés à parler de la situation à Gaza (cela dit, au moins on n'a pas droit à la propagande pro-israélienne en cours dans les médias européens).

 

Les appels à descendre dans la rue Mohammed Mahmoud (dont une banderole posée à l'entrée stipule désormais "interdiction d'entrer aux Frères musulmans") se multiplient sur le net, et la police a fait savoir qu'elle souhaitait faire évacuer la place Tahrir; alors que le gouvernement et le président Morsi, cible privilégiée des manifestant-es, restent muets. Ce qui laisse augurer encore d'autres morts et blessé-es dans les heures à venir....

 

------------ Mise à jour le jeudi 22 novembre ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Depuis lundi, les affrontements n'ont pas cessé, bien au contraire. des balles réelles sont tirées sur les manifestant-es, la Place Tahrir ne désemplit pas et la colère gronde contre le Président Morsi et les Frères musulmans, dans l'indifférence générale. Les médias ne parlent que des négociations israélo-palestiniennes et du rôle de l'Egypte et son fameux président, qui pendant qu'il négocie avec Israel, fait assassiner son propre peuple....

 

Demain un nouveau "vendredi de la colère" est appelé par des groupes de révolutionnaires. Alors que les prix s'envolent (prix de l'essence a presque doublé aujourd'hui), que les inégalités sociales se maintiennent, et que le sentiment d'insécurité se développe, il semble que la contestation contre Morsi, surtout après l'accident de bus qui a couté la vie à une 60aines d'enfants dimanche dernier, ne soit pas près de s'arrêter...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents