Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Maroc: Le premier site gay du monde arabe!

Publié par nicoducaire sur 18 Mai 2010, 01:06am

Catégories : #Monde Arabe, #LGBTQI

“Beaumithly.1273827205.jpgcoup ont d’abord cru qu’il s’agissait d’une blague, note Zineb El Rhazoui dans Têtu , lorsque, le 1er avril, est paru le premier magazine homo du monde arabe. «Mithly» est un jeu de mots : le titre signifie à la fois «homo» et «comme moi» en arabe.  La publication qui fait figure de véritable révolution dans les milieux des activistes libertaires se passe sous le manteau.”
“Ces 19 pages entièrement consacrées à ce sujet ultratabou au Maroc créent beaucoup d’espoir, constate Amélie Amilhau dans le quotidien bruxellois Le Soir. « Jusqu’à aujourd’hui, tout ce qu’on pouvait lire sur nous dans les journaux marocains était profondément injurieux. On nous présentait comme des pervers, des dangers pour la société marocaine. Avec Mithly, nous avons voulu donner notre version des choses », explique Mourad, l’un des auteurs de cet ovni journalistique. Leur volonté : faire entendre la voix des gays. Mais pas question pour Mourad ni pour les autres auteurs de donner leurs véritables identités. La revue a été écrite dans la clandestinité.”
La version papier, imprimés à Rabat, a été tirée en 200 exemplaires. Mais c’est sur le site Internet de Mithly que les fondateurs du mensuel misent pour toucher un plus grand lectorat. Le support en langue arabe est financé par l’Union européenne et, à but non lucratif, il a pour objectif d’apporter une note arc-en-ciel dans espace médiatique ultra-stigmatisant.
Un site qui a connu rapidement un énorme succès. C’est le phénomène internet des dernières semaines. “Plus d’un million de clics en trois semaines. Mithly, la première revue gay du monde arabe, n’est pas passée inaperçue, constate Léa-Lisa Westeroff, correspondante à Rabat de Libération et de RFI .

“Dans le magazine, on ne trouve pas de photos provocatrices ni d’article choc mais des informations pratiques, des témoignages de coming-out, un article sur la journée mondiale de la femme, l’essai littéraire de l’écrivain homosexuel Abdellah Taïa et une réponse à la polémique entourant la venue d’Elton John au Maroc. Dix neuf pages en arabe classique accessibles uniquement sur le net. Car être publié en kiosque était tout simplement inimaginable.”
Mithly, est est aussi devenu la bête noire,  le nouvel ennemi des islamistes. « On a reçu des menaces sur le site ; du genre, si on vous trouve on va vous tuer. Quand tu lis ce genre de commentaires ça fait peur », confie Mourad. Résultat, les cinq rédacteurs marocainmithly2.1273827231.jpgs, sauf un qui vit en Espagne, écrivent sous des pseudonymes et dans une discrétion absolue.
“Au Maroc, être homosexuel est un crime passible de six mois à trois ans de prison. Depuis l’indépendance du Maroc en 1956, plus de 5 000 personnes auraient ainsi été arrêtées pour « actes licencieux ou contre nature avec un individu du même sexe », selon l’association marocaine de défense des droits des LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), Kif-Kif.”
Un des initiateurs de Mithly agit à visage découvert. Djamel Belayachi l’a rencontré, pour Afrik.com . Samir Bergachi est un jeune Marocain, âgé d’à peine 23 ans qui n’a pas froid aux yeux. Il ne se contente pas de vivre son homosexualité à visage découvert dans un pays où elle est considérée comme un crime. Il dirige depuis 6 ans déjà la première association d’homosexuels marocains, Kif-kif. Certains l’exècrent franchement. D’autres restent admiratifs devant son courage. Samir Bergachi entend « consacrer [sa prochaine] une au phénomène du suicide chez les homosexuels. Nous avons réalisé une enquête sur le sujet et avons découvert que le taux de suicides est de 20 % parmi les gays. Ce qui est vraiment inquiétant. »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents