Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Peuples Nubiens et Culture: 1e etape: le musee nubien d'assouan

Publié par nicoducaire sur 30 Novembre 2009, 17:39pm

Catégories : #Nubie



Dans le cadre du projet Peuples Nubiens et Culture (voir article precedent), ma premiere visite a Assouan a ete celle du musee nubien.

Ce batiment tout recent a ete inaugure en 1997, et remplace le tres modeste musee d'Elephantine qui accueillait jusqu'alors les pieces issues du 'sauvetage' des monuments de Nubie.
Desormais, celles-ci sont plus valorisees dans un cadre spacieux et tres moderne, equipe de technologies de pointe. Le musee, assez bien documente, (une fois n'est pas coutume en Egypte) retrace l'histoire de la Nubie de la prehistoire a l'ere islamique, et une importante partie revient sur l'operation de 'sauvetage' des monuments nubiens dans les annees 1960*. 

Cette visite m'a permis d'y voir un peu plus clair sur l'histoire de cette region et des peuples qui y habitent, surtout avec la lecture parallele de Nation negre et Culture, de Cheikh Anta Diop, et de Les Africains, histoire d'un continent, de Iliffe. Ces deux livres representent un peu les deux extremes theoriques quant a l'histoire de la Nubie: le premier considere la Nubie comme la source de toutes les civilisations africaines (et meme europeennes), y compris la civilisation egyptienne; le second y fait a peine allusion en debut d'ouvrage, et jamais comme un foyer civilisationnel important...

A la sortie de cette visite, voici les quelques remarques que cela m'a inspire.
Tout d'abord, il semble relativement etabli que, depuis la prehistoire, la Haute-Egypte et la Basse-Nubie ont connu des phenomenes culturels communs, et a priori rien n'indique qu'il s'agissait de 2 peuples differents, bien au contraire. La Nubie a toujours ete faible quand l'Egypte etait forte, et vice-versa: il semble que ces deux civilisations fonctionnaient en vases communiquants, et la Nubie a souvent servi de refuge a la culture egyptienne lorsque celle-ci connaissait des temps difficiles. D'ailleurs, lorsque la civilisation pharaonique s'est eteinte en Egypte, elle s'est perpetree pendant presque un millenaire en Nubie. Elle avait auparavant ete 'sauvee' par des pharaons nubiens qui avaient repousse les envahisseurs etrangers hors d'Egypte, et qui se consideraient comme pharaons d'Egyope de plein droit, et non comme conquerants etrangers. Si le temple de Philae a pu continuer a fonctionner pendant des siecles alors que toute l'Egypte etait devenue chretienne, c'est grace aux fideles nubien-nes. Etc.
De plus, il est indeniable que les civilisations egyptiennes et nubiennes sont clairement locales, donc africaines, meme si la premiere, de par sa position geographique, a ete plus permeable aux influences asiatiques et europennes, alors que la seconde a developpe une culture qualifiee comme plus 'authentiquement africaine'. Il est utile de rappeler que depuis la fin du 1er millenaire avant JC, l'Egypte a ete incluse dans des Empires europeens ou asiatiques (Assyriens, Perses, Grecs, Romains, Byzantins, Arabes), alors que la Nubie est restee independante jusqu'a l'epoque ottomane...

Il semble que l'un des aspects qui fait que l'on a tendance a 'oublier' la Nubie dans les livres d'histoire - outre la dimension purement neo-coloniale de nier l'existence d'une civilisation importante, africaine et noire - c'est que cette region a ete repartie, a l'epoque coloniale, entre l'Egypte et le Soudan, niant ainsi l'existence de cette region et de cette culture particuliere, et la condamnant a l'oubli pendant de longues decennies, jusqu'a la fin du XXe siecle... En effet, a l'epoque des independances, et donc de la construction d'Etats-nations sur le modele europeen, aucun des deux pays n'avait interet a rappeler l'importance de cette culture nubienne particuliere, appelee a se fondre dans la recente 'identite nationale' en construction. (Ca c'est plutot une oiste de travail a creuser)

Mais l'operation de 'sauvetage' des monuments nubiens a au moins eu le merite de rappeler l'existence de cette region et de ces cultures particulieres, et aujourd'hui les nubien-nes egyptien-nes arrivent a se reapproprier une partie de leur histoire, meme si la tentation folkloriste, dans un pays ou le tourisme represente la principale source de devises, est forte...

Nous verrons dans la prochaine etape comment cette culture particuliere s'exprime encore aujourd'hui, lors d'evenements joyeux! ;-)

A bientot donc!



*La decision de Gamal Abdel Nasser, alors president de l'Egypte, de creer le Grand Barrage d'Assouan en 1961, a entraine l'engloutissement, sous le plus grand lac artificiel du monde, de toute la Nubie egyptienne. Ses habitant-es ont alors arbitrairement ete deplace-es et reloge-es dans des villages en beton eloignes de leur habitat d'origine. Cet episode est generalement vecu comme un traumatisme par les nubien-nes d'Egypte. Mais, sur le plan archeologiaue, la creation du lac Nasser a entraine une enorme campagne dite de 'sauvetage des monuments nubiens', visant a deplacer, ou sauver, le plus possible des traces historiques de la region: on a generalement en tete les images du depacement du temple d'Abu Simbel, demonte et reconstruit bloc par bloc sur une colline artificielle, devenant un des premiers sites touristiques d'Egypte.


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents