Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Un point sur la situation en Egypte

Publié par nicoducaire sur 14 Août 2013, 12:02pm

Catégories : #Egypte

Ce qui était annoncé mais repoussé depuis des semaines a finalement débuté ce matin au Caire: l'évacuation par la force des 2 campements (l'un à Nahda, Giza, à proximité de l'université du Caire, l'autre à Raba3a, Madinet Nasr) tenus par les supporters de l'ancien président Morsi.

Cette évacuation avait été une fois de plus annoncée pour lundi matin, puis reportée. Il faut croire que les événements de la journée d'hier ont fini par convaincre le gouvernement de céder à la pression des "durs", et d'abandonner la tentative de négociation demandée notamment par le vice-président El-Baradei.

Résumé des événements récents: lundi, les autorités judiciaires annoncent le maintien pour 15 jours de plus de la détention de l'ancien président Morsi, provoquant la colère de ses supporters, qui appellent à une manifestation de masse pour mardi. Cette manifestation n'a pas eu lieu, montrant bien la perte de soutien populaire de la Confrérie, par contre des petites manifestations se sont quand même déroulées dans les rues du Caire hier. Le matin, une manifestation dans le centre-ville s'est achevée par des affrontements avec la police, alors que des manifestant-es s'en prenaient au ministère des Affaires religieuses et ses employé-es. Le soir, une autre manifestation partie de Giza en direction du Ministère de l'Intérieur s'est rapidement transformé en affrontements armés, alors que les manifestant-es traversaient le quartier de Faysal, des habitant-es excédé-es, et peut-être des militant-es de groupes révolutionnaires, leur auraient crié: "terroristes!" et leur auraient lancé des pierres et des bouteilles. Il y a eu ensuite des affrontements armés, sans qu'il soit vraiment clair de qui a tiré, les Frères d'un côté, de l'autre la police, ou des habitant-es ou des groupes révolutionnaires. Ces affrontements ont en tout cas fait au moins un mort. Hier soir, une nouvelle attaque contre une installation militaire a également eu lieu dans le Sinai, qui est le témoin depuis plusieurs semaines de véritables scènes de guérilla entre l'armée égyptienne et des groupes islamistes qui y auraient été introduits par Morsi.

Tous ces éléments ont probablement contribué à la décision d'évacuer par la force les sit-ins ce matin. A l'heure actuelle, la police affirme avoir repris le contrôle de la place Nahda, alors que des affrontements violents ont lieu à Raba3a. Le bain de sang que tout le monde attendait a lieu: les Frères annoncent des centaines de morts dans leur camp, la police annonce 2 flics et 6 civils tués, sans qu'ils soient possible de vérifier ces chiffre. En tout cas, la pression est montée d'un cran ce matin dans tout le pays. Des affrontements ont lieu entre la police et les supporters de Morsi à proximité des 2 places occupées, les pro-Morsi bloquant les routes menant aux quartiers concernés. Les autorité ont annoncé la suspension de tous les trains entrant ou sortant du Caire, pour éviter que des pro-Morsi d'autres gouvernorats ne viennent en renfort. A Alexandrie, un rassemblement de soutien aux pro-Morsi se déroule en ce moment, pendant que 2 églises ont été incendiées ce matin en Haute-Egypte. Il faut dire que les Chrétien-nes d'Egypte sont une cible récurrente des Frères musulmans depuis des mois, avec de nombreuses églises incendiées, et des affrontements armés entre chrétien-nes et islamistes.

Si la majorité des Egyptien-nes espérait le démantelement de ces sit-ins, on peut craindre une montée de la violence dans tout le pays dans les jours à venir, puisque les Frères musulmans, l'organisation la plus importante du pays, qui dispose d'armes et de supporters dans tous les gouvernorats, ne se laisseront certainement pas virer du pouvoir auquel ils prétendent depuis 80 ans sans réagir! Et s'ils ne peuvent y parvenir par des moyens démocratiques, comme le montre l'échec de Morsi l'an passé, ils pourraient vouloir recourir à d'autres formes d'action....

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents