Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nicoducaire

nicoducaire

Cultures et societes en Egypte et dans le monde arabe - Arab and Egyptian cultures and societies


Revolution égyptienne - Acte II

Publié par nicoducaire sur 25 Janvier 2013, 17:40pm

Catégories : #Egypte

Aujourd'hui, 25 janvier 2013, c'est le deuxième anniversaire du déclenchement de la Révolution égyptienne, qui a abouti à la chute de l'ancien président Moubarak en 18 jours, puis à la mise en place d'un régime militaire, puis à la prise de pouvoir des Frères musulmans.

 

Pour beaucoup d'Egyptien-nes, la Révolution est loin d'avoir atteint ses objectifs, et ce n'est pas le gouvernement dirigé par les Frères musulmans qui va y contribuer. Notamment, dans les derniers mois, les tensions entre pro- et anti- Frères musulmans se sont cristallisées, avec notamment des épisodes d'affrontement physiques et violents.

 

Aujourd'hui, de nombreux groupes révolutionnaires, partis politiques, syndicats, appelaient donc à une grosse journée de manifestation, non pour "célébrer" l'anniversaire de la Révolution, mais pour la continuer, avec pour mot d'ordre: "la révolution n'a pas atteint ses objectifs" et "non à la "Frérisation" de l'Etat".

La tension est très forte dans le pays, avec d'ores et déjà de nombreux affrontements qui ont éclaté entre manifestant-es et forces de l'ordre dans différentes villes.

Hier soir, des policiers sont rentrés sur la place Tahrir, ré-occupée à plein-temps depuis 2 mois, ont balancé des gaz lacrymo et mis le feu à des tentes, faisant de nombreux-ses blessé-es.

A Suez, des supporters du Club de foot local ont occupé l'entrée du port, menaçant ainsi de bloquer la circulation du Canal, centre stratégique et économique de première importance pour l'Egypte et le commerce mondial. Cette action s'inscrivait en solidarité avec celles des supporters du Club cairote El-Ahly, qui ont occupé cette semaine, la bourse du Caire, des stations de métro, et le pont du 6 octobre, paralysant ainsi momentanément une partie du trafic de la capitale égyptienne. Il faut dire que pour les "Ahlawys", l'enjeu est double: non seulement continuer cette révolution à laquelle il-les ont fortement contribué, en s'opposant à leurs 2 ennemis jurés (la police et les Frères musulmans), mais aussi réclamer justice pour les 74 morts de Port-Saïd l'année dernière. En effet, à la fin d'un match entre l'équipe cairote et locale, les supporters de Port-Saïd s'étaient rués dans les gradins, provoquant des affrontements et la mort de plusieurs "ahlawys". Les personnes inculpées pour ces faits devraient être jugées demain, samedi 26 janvier... Il faut savoir que l'influence sociale et politique de ces supporters est très grande, étant impliqué-es dans la plupart des épisodes insurrectionnels depuis 2 ans, étant nombreux et organisé-es, et très populaires, pour la plupart issu-es des classes sociales pauvres. Il-les ont notamment fait en sorte de suspendre le chapionnat national de footbal pendant presque un an.

Dans cette même ville de Suez, le siège du gouvernorat local aurait été incendié.

Au Caire depuis ce matin, plusieurs cortèges, très nombreux, partis des différents quartiers de la ville, se rejoignent au fur et à meusre sur la place Tahrir. Ces cortèges viennent notamment des quartiers populaires (Giza, Sayeda Zeinab), chrétiens (Shoubra), mais aussi de classe moyenne- bourgeoisie (Mohandesseen, Maadi), et regroupent donc une quantité et une diversité de manifestant-es. Actuellement, des affrontements sont en cours dans la rue Sheikh Rihan, et aux abords de la place Tahrir, où l'on a signalé également l'apparition d'un "Black Bloc" à l'Européenne. Une manifestation de femmes a également atteint dans l'après-midi le palais présidentiel, qui avait fait savoir  à l'avance que Morsi ne serait d'ailleurs pas présent de toute la journée.Devant la résidence de Morsi donc, des affrontements sont actuellement en cours entre manifestant-es et forces de sécurité.

A Alexandrie également, plusieurs cortèges se sont mis en route, et une occupation illimitée de place est en cours. Des affrontements avec les flics ont également été signalés. Alexandrie est depuis plusieurs mois le foyer de l'opposition aux Frères musulmans, avec des manifestations quotidiennes, parfois violentes, depuis plusieurs semaines.

Le siège du Parti de la Justice et du Développement, vitrine politique officielle des Frères, a été attaqué à Ismaïlya.

A Beni Suef, des manifestant-es ont bloqué le chemin de fer, provoquant l'arrêt complet des trains entre Assouan et Le Caire. De tels faits se sont également produits à Mahallah, haut-lieu de la protestation sociale depuis des années, et Kafr el-Zayat, dans le Delta.

A El-Arish, dans le Nord du Sinaï, les affrontements opposaient manifestant-es anti- et pro- Frères musulmans.

 

Beaucoup de ces manifestant-es réclament, une fois de plus, la chute du système, accusant Morsi de n'avoir fait que remplacer le régime de Moubarak en mettant ses pions à la place des anciens.

Mais effectivement, pour le moment, la Révolution n'est restée surtout qu'un slogan politique.

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents